CHARGEMENT

Le chargement est un peu long ?
Cliquez-ici pour commencer la navigation

Pour ne manquer aucune de nos actualités ou évènements, inscrivez-vous à notre newsletter :

améliorez

votre bien-être


Grâce aux bienfaits des plantes

la santé au naturel

au service de votre santé

Formée aux différentes méthodes de médecine douce, notre équipe vous explique leurs bienfaits et leur mode d’emploi.

La médecine naturelle regroupe l'ensemble des techniques, des connaissances et des composants naturels qui, une fois combinés, peuvent traiter un certain nombre de pathologies et apporter un bien-être physique et/ou psychologique.

Nous mettons à votre disposition des produits naturels afin de soulager ou traiter votre symptômes.

2_sante_img

des méthodes
naturelles

aromathérapie

Utilisée à des fins thérapeutiques, l’aromathérapie met en œuvre des essences et des huiles essentielles pures extraites de différentes plantes aromatiques appréciées par leurs propriétés curatives.

phytotérapie

La phytothérapie est une médecine douce utilisant des plantes pour soigner vos maux. Les produits se présentent sous forme de tisanes, gélules ou ampoules.

gemmothérapie

Communément appelée « médecine des bourgeons », cette pratique fait partie de la grande famille des phytothérapies, on utilise exclusivement les bourgeons et jeunes pousses.

homéopathie

L’homéopathie consiste à traiter une maladie par des substances susceptibles de produire des troubles semblables à ceux causés par la maladie elle-même.

micronutrition

La micronutrition consiste à optimiser les apports en micronutriments, qui ont un impact direct sur notre santé. Nous vous conseillons afin de rétablir cet équilibre fragile.

4_garde_img

MISE EN GARDE

Médecine douce ne signifie pas traitement sans danger.

Faire appel aux médecines alternatives suppose un réel échange avec votre pharmacien ou votre médecin pour s'assurer qu'il n'existe aucune contre-indication et que le traitement est adapté à la pathologie.

Les huiles essentielles peuvent, lorsqu’elles sont mal utilisées être dangereuses, notamment chez les personnes ayant des antécédents d’épilepsie ou de convulsions, ainsi que les enfants.